De quoi demain sera-t-il fait ?

Quelle analyse de la crise et quels possibles pour demain ?
Jean Sève

Mardi 29 avril 2014
De 18h à 20h
Espace Oscar Niemeyer,
Place du Colonel Fabien
PARIS 19ème
(Métro : ligne 2, station : Colonel Fabien)

Mise en bouche :

Notre futur immédiat est en grande partie déjà contraint. Par quoi ? Par une triple crise libérale (crise financière et idéologique), systémique (crise d’un mode de production) et civilisationnelle dont les présupposés négatifs sont en grande partie déjà-là.

Si la première est bien au cœur des analyses d’une partie de la gauche, la seconde n’est que trop rarement prise au sérieux alors que la troisième n’est jamais mise en avant, sinon indirectement.

Au terme de cette triple crise il n’y a que deux issues : la lente dérive vers une néo-dictature en partie déjà-là d’un capitalisme qui n’a plus rien à nous offrir de neuf ou la construction du post capitalisme. Or ce dernier s’objective sous de multiples formes (futurs présents) préfigurant des rapports radicalement nouveaux et constituant autant de points d’appuis. Toute approche réformiste de la situation présente nous conduirait dans une dramatique impasse.

Jean Sève est agrégé d’histoire et enseigne au lycée de Sarlat.
Il a publié un premier essai en 2005, Un futur présent, l’après-capitalisme . Un second doit paraître dans l’année sous le titre –provisoire- « Trois crises, deux issues, un impératif » dont la problématique centrale est celle des contradictions en œuvre dans la formation capitaliste actuelle et des possibles qu’elles génèrent.

Voir aussi